Un peu de magie dans un monde de tubes

Un peu de magie dans un monde de tubes

09
02.2017

Découvrez le parcours féérique et scientifique de Savéria Costes, présidente et créatrice du Laboratoire Garancia, dans le Quotidien du Pharmacien.

« Empreinte de fantaisie et de rigueur, la fondatrice de la marque Garancia n’est ni une sorcière ni une fée… Mais bien une scientifique qui rêvait de créer l’alchimie botanique du futur. Un souhait d’enfant qu’elle a réalisé d’un coup de pilon magique, insufflant à l’univers cosmétique le sens du merveilleux et de l’extraordinaire.

L’an passé était une année de célébration pour le Laboratoire Garancia qui fêtait le dixième anniversaire de son tout premier produit, devenu culte, le Pschitt Magique Nouvelle Peau.

Dix ans seulement ont suffi à la marque cosmétique pour dessiner les traits d’un univers à nul autre pareil. Baigné de mystère et de magie, il met en scène des actifs traditionnels aux pouvoirs ancestraux combinés à des molécules «  high-tech » pour produire, au final, une explosion des sens et de l’imaginaire. À l’initiative de cette déferlante on trouve une femme docteur en pharmacie et diplômée de HEC.

Savéria Coste

Fille, petite fille et arrière-petite-fille de pharmaciens- la famille Girault-, la jeune entrepreneuse fait quasiment ses premiers pas sur la paillasse. Un plan de travail qui fait la part belle aux préparations cosmétiques à base de plantes et à la beauté holistique que développent et cultivent les trois générations qui la précèdent. Pour Savéria, le décor est planté mais sa carrière n’est pas tracée d’avance. Elle va lui imprimer sa griffe, lui donnant une impulsion très personnelle basée sur deux obsessions : créer des soins à l’action fulgurante, d’une efficacité inégalée sur le marché d’une part ; satisfaire la clientèle des femmes qui élèvent la beauté au rang de science et croient en sa magie, d’autre part. L’industrie cosmétique en tête, la création d’une formule innovante comme objectif, elle fait ses armes auprès de grands laboratoires. L’Oréal, Oenobiol… Puis se lance dans une aventure dont elle seule tient les rênes.

En 2004 Savéria fonde le Laboratoire Garancia. Pour le nommer, elle s’inspire de la précieuse racine de Garance autrefois utilisée pour teindre les soieries en rouge mais fait aussi référence au prénom de sa fille emprunté au film «  Les enfants du paradis ». Un an après la création du laboratoire, un premier lancement voit le jour. Il est l’exacte concrétisation de rêve qui, longtemps, a habité la jeune dirigeante : un soin à l’action immédiate capable d’embellir la peau en un seul geste. Nettoyant micropeeling sous forme de mousse, il est formulé à l’aide de bases lavantes végétales et ne contient ni savon, ni particule abrasive, ni acide glycolique. Premier geste matinal de toilette, il s’utilise au quotidien et améliore le grain de peau en 30 secondes chrono !

Tellement efficaces …

En toute logique, Savéria baptise son soin miraculeux le Pschitt Magique Nouvelle Peau et pousse la porte des pharmacies pour en faire elle-même la promotion. Le succès n’est pas long à arriver, le produit séduisant de nombreuses stars et récoltant le 3e prix des beauty Challengers Awards au salon Cosmeeting.

Dès lors, la jeune femme peut donner libre cours à son imagination et façonner des cosmétiques tout droits tirés de ses rêves. « J’ai voulu créer des soins tellement efficaces qu’ils en deviennent magiques », se rappelle-t-elle. « Mais il n’y a pas de magie sans science ». Au sein de chacune de ses formules, les ingrédients traditionnels aux vertus notoires le disputent aux actifs issus des dernières recherches en cosmétologies. Tout un univers de soins féeriques, flirtant parfois avec la sorcellerie (au moins par les appellations), va ainsi être élaboré.

L’année 2006 voit le lancement du premier « blur » signé Garancia. Soin de beauté créateur de lumière, il cible la ride qu’il fait disparaitre en la comblant mais aussi en produisant un effet flouté et lumineux à la fois. Le merveilleux étant à l’œuvre le produit est nommé Abracadabaume Perfect Illusion. Son pouvoir correcteur impressionne la chaine de parfumerie Sephora qui, seule sur le circuit sélectif obtiendra la distribution de la marque. Portée par son élan, Garancia va investir le marché de la beauté suisse, belge  jusqu’à atteindre le Moyen-Orient et d’autres pays dans le monde.

Pendant ce temps, la gamme aux accents oniriques s’étoffe. En 2007 est présenté le premier soin de la ligne anti-âge multi-actions Mystérieuse. Son actif, improbable est issu du venin de serpent dont l’efficacité sur la tonicité de la peau paraît remarquable. Un peptide de synthèse est tiré de cette substance veineuse. Capable de neutraliser les rides d’expression, il va entrer dans la composition des quatre soins de la ligne : Mystérieuses Mille et Une Nuits, Mystérieux Mille et Un Jours crème et émulsion, Mystérieux Repulpant.

Un an après, un autre actif des plus originaux vient conforter la marque. Déniché en Amérique de Sud, au cœur de la forêt amazonienne, il est issu de la résine de sang-dragon, très utilisée par les populations locales comme remède de premier secours. Ce pansement botanique va seconder le lycopène de tomate dans la formule hautement hydratante de la ligne Diabolique Tomate à la texture infiniment fondante (Crème d’eau, Enrichie) et renforcer le faisceau d’actifs (extraits végétaux, zinc, lipopeptide de jeunesse) à l’œuvre dans la BB crème Le Chardon et le Marabout au pouvoir réparateur, anti-âge, matifiant et perfecteur de teint.

… qu’ils en deviennent magiques

En 2013 ? Savéria Coste s’attache à sublimer le regard des femmes. Affublé d’une peau très fine, en prise avec le temps, le contour de l’œil est un défi pour la cosmétique. Pour le traiter, elle imagine une formule blanche capable d’agir sur la zone de la vallée de larmes ainsi que sur les paupières. Elle la nomme Larmes de Fantôme, la dote d’actifs anticernes, antipoches, antirides et antirelâchement et la conditionne en roll-on dont la bille en inox assure un massage frais et décongestionnant du contour de l’œil.

L’année suivante, en 2014, elle élabore le premier né de la gamme Immortal Express Shot qui, au final, abritera deux sérums (Énergisant Booster anti-âge, Activateur Cellulaire Booster anti-âge). Prévu pour une utilisation en cure choc de jeunesse d’une durée de quinze jours, à renouveler trois ou quatre fois par an, le duo de soins associe de l’extrait de sang–dragon à deux composants : une source de bioénergie pré-activée qui stimule la synthèse de collagène et d’élastine, pour l’un, un facteur de croissance épidermique semblable à celui de l’humain mais produit par des plantes, pour l’autre. Sous leur emprise, la profondeur des rides diminue de 15% et le renouvellement cellulaire est multiplié par 2.5, avec une efficacité décuplée quand on les utilise en duo.

Bien d’autres lancements aux noms enchanteurs viendront étoffer l’offre Garancia : Hallucinogène, Eau de Sourcellerie, Philtre Légendaire et Centenaire Retrouvé, Formule Ensorcelante Anti Peau de Croco, En Deux Coups de Baguette Rose et Amande, Bal Masqué des Sorciers….

Un festival d’innovations qui ne passe pas inaperçu et recueille au fil du temps de nombreuses distinctions comme la médaille d’or Votre Beauté 2013, le prix d’excellence France de la Beauté Marie Claire, le coup de cœur du jury des Médailles d’or Votre Beauté 2013… Si les récompenses soulignent la qualité et l’efficacité des formule signées Garancia, l’aspect galénique est loin d’être oublié. « J’élabore chacune de mes potions avec le plus grand soin pour que leur toucher soit irrésistiblement sensoriel, évocateur de rêve et d’émotion », précise Savéria. Une formule complète et magique qui porte ses fruits puisque la marque est référencée dans 2 000 pharmacies et que le laboratoire annonce une croissance de son chiffre d’affaires à deux chiffres.

Quant aux projets d’avenir de la marque, ils s’avèrent à la fois simples et ambitieux : continuer à être une pionnière de l’innovation produits , à la pointe des dernières découvertes en termes d’actifs et de texture , accentuer son développement au sein de pharmacies et envisager l’export courant 2017. Des vœux qui, pour une marque magicienne, ne devraient pas être difficile à exaucer … »

Article paru dans LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN 1 septembre 2016 –N°3282

Articles liés

Produits liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire