Cette saison, je protège ma peau de la pollution !

Cette saison, je protège ma peau de la pollution !

07
10.2016

La pollution est LE sujet au cœur de toutes les préoccupations. Impactant aussi bien notre corps que l’écosystème, il est important de comprendre ce phénomène afin d’adopter les bons gestes, se protéger et lutter contre ses méfaits.

Qu’est-ce que la pollution ?

Il s’agît d’une dégradation de l’écosystème, provoquée par certaines substances et radiations que nous émettons au quotidien. Aujourd’hui, le taux de pollution ne cesse d’augmenter. Cette dernière, sournoise, peut se loger dans nos poumons mais également causer des dégâts sur notre peau. 

Différents agents entrent en jeu :

L’Ozone : Ce gaz incolore se forme à partir de divers polluants atmosphériques sous l’influence du rayonnement solaire.

Le Dioxyde d’Azote : un gaz de couleur brun-rouge issu directement de nos moteurs et des installations à combustion.

À eux deux, ils peuvent provoquer des inflammations au niveau cutané, ainsi qu’irriter votre peau et l’assécher.

Les Métaux Lourds (cadmium, plomb, nickel, l’arsenic) : présents généralement dans les sols, l’eau ou l’air, ces derniers sont propagés par la combustion de charbon, le pétrole ou encore la fumée de cigarette.

Le Monoxyde de Carbone : il est responsable en grande majorité du vieillissement et des sécheresses cutanées.

Le Dioxyde de Souffre : ce dernier déclenche une altération du film hydrolipidique de la peau qui devient alors irritée et sensible.

Les particules fines PM2.5 (particulate matter) : cancérigènes, ces particules peuvent provoquer des irritations ainsi que des crises l’allergie.

Même si la peau tente de se défendre contre tous ces agents, notamment grâce aux vitamines E et C, elle reste impuissante face à cette menace. En effet notre peau, libérant tous ses antioxydants, s’affaiblie au contact de la pollution, ce qui engendre notamment une dégradation du collagène. Résultat ? Des rides plus creusées, des pores dilatés et une production plus importante de sébum avec l’apparition d’imperfections.

Si vous souhaitez connaître le taux de particules fines dans votre ville, rendez-vous ici

Comment protéger ma peau de la pollution ?

Adoptez un rituel 100% anti-pollution pour une peau protégée et éclatante :

Étape 1 : Je nettoie ma peau en deux coups de baguette magique !

Grâce à sa composition, à base d’extrait d’algue Ulva lactuca intercalé dans des feuillets d’argile montmorillonite, notre crème des crèmes des démaquillants En Deux Coups de Baguette® au contact de la peau libère son actif anti-âge tout en absorbant les impuretés présentes dans les pores (telles que les particules polluantes par exemple).

Étape 2 : Je fais barrière aux radicaux libres.

Vous trouvez votre teint terne ? Redonnez-lui de l’éclat grâce au Philtre Légendaire et Centenaire Retrouvé®. Son actif breveté, le PEPS’ KIN®, agit sur les traditionnelles cibles radicalaires (ROS : les oxygénés) mais s’attaque également à la cible radicalaire novice (RNS : les azotés) pour vous assurer une protection globale.

Étape 3 : Je sors mon bouclier protecteur.

Grâce à sa formule à base de champignon Shiitake, Hallucinogène® renforce les défenses naturelles de votre peau ! Ce soin forme un bouclier, comme une seconde peau, barrant la route aux particules polluantes, mais sans empêcher votre peau de respirer. Le soir lorsque vous nettoyez votre peau, les particules partent avec le film plutôt que de rester sur votre peau ! Le geste beauté assurément indispensable pour un teint protégé et sublimé.

 Astuce beauté : hydratez votre peau en + d’utiliser ce soin.

 Étape 4 : Je prends un bon bol d’oxygène.

Ne négligez surtout pas l’étape du masque ! Pour purifier votre peau en profondeur et vous débarrasser de toutes les impuretés, utilisez notre Bal Masqué des Sorciers® Purifiant et Oxygénant, votre peau retrouvera éclat et douceur en seulement quelques minutes.

Le + ? Une expérience sensorielle inédite avec sa formule « auto-moussante ».

Et pour la maison ?

Certaines astuces très simples vous permettront de réduire le taux de pollution présent dans votre intérieur :

- Devenez une vraie petite fée du logis ! Aérez régulièrement et dépoussiérez votre intérieur, c’est un excellent moyen de réduire la propagation de particules nocives.

- Vous êtes fumeur ? Préférez l’extérieur à l’intérieur afin de conserver un environnement plus sain et gardez en tête que cette mauvaise habitude favorise le vieillissement cutané ainsi que la perte d’éclat (en plus des dégâts causés pour vos poumons...).

- Enfin, optez pour une literie plus adaptée (anti-bactérienne) ainsi que de produits ménagers biologiques, afin d’éviter la propagation des particules polluantes.

Articles liés

Produits liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire