Savéria Coste envoûte les pharmacies

Savéria Coste envoûte les pharmacies

30
11.2015

Des Larmes de croco, un Élixir de marabout, un Philtre légendaire et centenaire… On croirait les produits cosmétiques Garancia sortis du grimoire d’un envoûteur ou de l’esprit malicieux d’un elfe. Pourtant, avec son brushing impeccable et son allure de jeune femme rangée, Savéria Coste, la fondatrice de la marque, n’a rien d’une sorcière maléfique. C’est plutôt une scientifique à la tête bien faite imprégnée d’une profonde culture officinale. « Dans ma famille, on est pharmaciens depuis quatre générations. Après l’école, je me précipitais dans le back-office pour observer les préparations concoctées par ma grand-mère. ». Passionnée par l’alchimie des substances, elle connaît très tôt sa vocation : travailler dans l’industrie cosmétique, et si possible à la création de produits. Le parcours est sans faute : doctorat en pharmacie, grande école de commerce et premiers pas chez L'Oréal. Un chemin tout tracé Beaucoup s’en seraient contentés .Pas Savéria Coste, qui n'aspire qu'à une seule chose : le challenge de développer une marque naissante. Cet esprit « start-up », elle le trouve chez Oenobiol, où elle entre en 2003.

Du bouche-à-oreille dans les pharmacies et chez Sephora

Huit ans plus tard, elle aspire pourtant à autre chose : inventer des formules chimiquesjusqu' à façonner ses propres cosmétiques. C'est en trouvant la composition d'un peeling sans particules abrasives qu'elle se lance .Après avoir hypothéqué sa maison et demandé un prêt , elle finance une étude clinique et brevète une enzyme pour lancer Pschitt Magique. C'était il y a dix ans et les débuts de la marque Garancia Elle n’hésite pas à jouer les démonstratrices dans les pharmacies pour en faire la promotion. «Au début, les titulaires étaient réticents, mais le produit était plébiscité par les équipes officinales Une méthode qui permet à cette marque naissante et totalement méconnue de pousser la porte des pharmacies.

Le produit séduit tellement qu’un an après Sephora lui fait les yeux doux. Si elle refuse d’accorder au géant de la distribution sélective l'exclusivité de la marque, elle accepte d'y distribuer ses produits en avant-première. Ce qui constitue un accélérateur de notoriété pour la marque vendue, en dehors de Sephora, en exclusivité dans le circuit officinal. Quelques mois après, Savéria Coste sort un second produit, Abracadabaume , un correcteur de rides plébiscité par les chroniqueuses beauté de la presse féminine. En dix ans, une trentaine de références lui succéderont, aux noms aussi envoûtants que Larmes de fantôme, Eau de sourcellerie, Bal masqué des sorciers... Cette empreinte magique donnée à la marque, accentuée par un packaging de couleur noir, crée une identité visuelle étonnante à Garancia. «J'ai joué sur le décalage entre une marque très scientifique, composée d'actifs puissants brevetés, et une atmosphère magique ». Une idée marketing astucieuse qui permet à Savéria Coste de se démarquer de ses concurrents bien installés, comme Num, Darphin ou Caudalie. Par ailleurs, la présidente de Garancia cultive son côté scientifique. «Je crée moi-même les formules des produits en collaboration avec des chercheurs du monde entier », confesse-t-elle Savéria Coste va ensuite dénicher des laboratoires de niche spécialisés par exemple dans les cellules souches, pour les mettre en scène. La fondatrice de Garancia, qui ne souhaite pas communiquer ses chiffres, assure qu'elle réalise « une croissance à deux chiffres depuis dix ans ». La marque est distribuée dans 2 000 officines, en plus de Sephora. « Un produit Pschitt Magique est vendu toutes les quinze minutes, affirme Savéria Coste. Garancia fait partie des 20 marques les plus vendus chez Sephora. Pour autant, Savéria Coste garde la tête froide. Sa PME familiale d'à peine 15 salariés (hors commerciaux), n'a fait appel à aucun investisseur. Et n'aspire qu'une chose : garder son indépendance.

Merci au Moniteur des Pharmacies pour cet article !

 

Articles liés

Produits liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire