Les facteurs de croissance, antidote au vieillissement cellulaire ?

Les facteurs de croissance, antidote au vieillissement cellulaire ?

07
10.2015

C’est parce que Garancia reste toujours fidèle à sa devise « L’Alchimie Botanique du Futur » que l’on va vous parler dans cet article d’actifs dont la production nécessite des techniques sophistiquées en plein essor dans la sphère médicale : les biotechnologies ! On s’intéressera tout particulièrement à des protéines très proches de celles humaines fabriquées par les plantes, les facteurs de croissance épidermiques, actifs high-tech utilisés en cosmétologie pour leurs pouvoirs anti-âge.

Les Facteurs de Croissance, messagers du corps.

Les Facteurs de Croissance sont des protéines naturellement présentes dans l’organisme qui ont un rôle majeur dans la communication cellulaire. Ces véritables messagers transmettent les instructions de croissance, de multiplication et de régénération entre les cellules.L’utilisation de leur pouvoir cicatrisant n’est pas une nouveauté puisque depuis plus de 20 ans, les Facteurs de Croissance Plaquettaire issus du Plasma Riche en Plaquettes (PRP) par exemple sont utilisés en Chirurgie esthétique, plastique et médecine régénérative. Pour l’anecdote, en 2013, Rafael Nadal a eu recours aux injections de PRP pour soigner sa tendinite chronique au genou. Il est redevenu numéro 1 mondial après 5 mois d’arrêt seulement. Alors, vous doutez encore de leurs super pouvoirs ?

Et si on s’intéressait de plus près aux Facteurs de Croissance Epidermique (EGF) ?

Les EGF font partie de la super-famille des Facteurs de Croissance. Notamment localisés au niveau de la peau, ils améliorent la communication entre les cellules des 2 couches superficielles de la barrière cutanée. Ainsi, au niveau de l’épiderme, ils stimulent la multiplication des Kératinocytes (cellules majoritaires de l’épiderme) et au niveau du derme ils activent la multiplication des Fibroblastes ce qui permet l’augmentation de la synthèse de Collagène et d’Elastine. Ils agissent donc en plein cœur des mécanismes responsables des signes du vieillissement cutané. Avec l’âge et l’exposition aux UV, on observe une diminution des concentrations de ces Facteurs de Croissance de plus de 50% après 30 ans. Le renouvellement cellulaire est donc ralenti, ce qui entraîne notamment la formation des rides et des signes de l’âge. Certaines protéines indispensables au bon fonctionnement de la peau comme le collagène et l’élastine voient leurs taux également à la baisse avec l’âge, ce qui explique par exemple la perte de fermeté cutanée. Pour aider à contrer ces signes de l’âge, on peut appliquer des facteurs de croissance « human-like », qui agiront comme les facteurs de croissance naturellement présents dans l’organisme.

Mais, comment obtient-on ces EGF ?

L’objectif est simple : copier un EGF de type humain… mais la pratique se veut toujours un peu plus complexe ! En effet, la production de ces Facteurs de Croissance est sophistiquée et nécessite l’intervention de nouvelles technologies, encore appelées les Biotechnologies, très en vogue en ce moment dans le monde médical ! Pourtant, leur découverte n’est pas récente, puisqu’en 1986, les Pr. Cohen et Levi-Montalcini mettent en évidence le rôle de l’activateur cellulaire EGF en biologie cellulaire, ce qui leur a valu le Prix Nobel de Médecine. D’ailleurs, Rita Levi-Montalcini est décédée fin 2012 à l’âge de 103 ans. Peut être faut-il y voir un signe ? C’est la production de ces facteurs EGF qui fait appel à une technologie de pointe car ces protéines ne peuvent pas être produites par synthèse chimique et nécessitent l’utilisation d’une cellule vivante. Il est possible de produire le facteur EGF grâce à des cellules de plante. Ainsi, on est actuellement capable de faire s’exprimer le gène codant pour l’EGF Humain dans le cytoplasme de la cellule ! Aucune intervention n’a eu lieu dans le noyau de la plante, pour ne pas la modifier génétiquement. Vous étiez prévenu, c’est effectivement très sophistiqué !

Mais quels sont les résultats de ces dermo-cosmétiques à base d’EGF ?

Les résultats sont remarquables ! Au niveau cellulaire, le phénomène de cicatrisation est accéléré et on observe une augmentation du nombre de kératinocytes et de fibroblastes. De plus, au niveau de la matrice extra-cellulaire on observe une augmentation très significative de la synthèse de Collagène mais également d’Elastine et de Fibronectine. Il faut savoir que le Collagène est responsable de la fermeté cutanée qui conserve une apparence jeune et saine de la peau. L’élastine, comme son nom l’indique, a un rôle de soutien et de maintien des cellules cutanées. C’est grâce à elle que la peau garde son élasticité. La fibronectine, un véritable chef de l’organisation, favorise l’adhérence des cellules à la matrice extracellulaire, ainsi, elle joue un rôle majeur dans la croissance, la migration et la différenciation des cellules et est importante dans les processus tels que la cicatrisation des plaies.

Garancia et l’EGF ?

Le Laboratoire Garancia travaille en collaboration avec des chercheurs spécialisés en Biotechnologie depuis plus de 10 ans qui s’intéressent aux facteurs EGF semblables à ceux humains et fabriqués par des plantes non génétiquement modifiées comme décrits ci-dessus.

Alors, surveillez de près nos actualités… vous découvrirez peut-être un autre moyen d’adopter un Dragon Immortel…

Articles liés

Produits liés

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire